3

Cinéma

Mardi soir, avec Moaman, nous avons pu nous rendre à l’avant-première du potentiel prochain carton The Greatest Showman. Tous les deux étant fans de comédies musicales (Moulin Rouge étant l’un de mes films préférés), nous étions assez intrigués par ce film.

Personnellement, j’avais vraiment hâte, depuis la sortie de la bande-annonce, de voir ce film. Même si je ne suis clairement pas fan de cirque et/ou de spectacles de ce genre, là ça ne m’a pas posé de problème. Au contraire, pour une fois je voulais en voir plus mais, d’un autre côté, et j’avais vraiment pas mal de craintes qui auraient pu gâcher cette excitation… Alors, verdict ?

L’histoire et l’Histoire

The Greatest Showman célèbre la naissance du show-business et l’émerveillement que l’on éprouve lorsque les rêves deviennent réalité. Inspirée par l’ambition et l’imagination de P.T Barnum, voici l’histoire d’un visionnaire parti de rien qui a créé un spectacle devenu un phénomène planétaire.

Bon, voila le synopsis mais bon, je pense qu’on peut encore aller un petit peu plus loin…

The Greatest Showman est un film inspiré de faits réels et de la vie de Phineas Taylor Barnum, entrepreneur américain spécialisé dans le spectacle et plus précisément les freak shows. Pour ceux qui ne connaissent pas ce terme, les freak shows sont des expositions d’être humain ayant… quelques petits problèmes physiques (nains, géants,  albinos, …). Autant dire que si on à l’époque on cherchait du glauque,  on était à la bonne porte !  😕

C’est là que le terme “inspiré” a son importance car il ne s’agit pas d’une biographie parfaite et conforme de notre cher Phineas, mais d’une version épurée voire même carrément édulcorée de sa vie et ses actes. Les “monstres” sont beaux au point même où à la fin nous oublions leurs handicaps. Pas de femme tronc ou de truc vraiment trop trash mais des personnages vraiment très attachants mais surtout très humains.
En tout cas, ne vous attendez pas à voir un biopic, ce n’en est pas un !

Parti de rien, le héros va tout tenter pour atteindre son rêve américain et permettre à sa famille de vivre aisément. Pour cela il usera de tous les stratagèmes en sa possession pour mener à bien son projet : mensonges, manipulations, trucages, …
Pour savoir s’il y arrive, allez voir le film même si on se doute déjà un peu de la réponse.  😉

Bien sûr dans toute comédie musicale, il nous faut une histoire d’amour. J’ai vraiment l’impression qu’il s’agit là d’un point primordial, non ? La La Land, Moulin Rouge, …
Le protagoniste étant déjà marié, c’est 2 personnages secondaires qui vont vivre cette expérience. Malheureusement, dans une Amérique encore sous l’emprise du racisme, un couple entre un blanc et une métisse est encore mal vu et nos deux tourtereaux vont se heurter à quelques difficultés…

Un casting XXL

Au niveau du casting, il y a du lourd, vraiment ! Je ne vais pas faire un descriptif de chaque acteur car certains n’avaient que peu d’intérêt à mes yeux. Désolé donc pour la très effacée Michelle Williams qui jouait le rôle de Charity (femme de Phineas) ou encore Rebecca Ferguson qui n’était là que pour être le visage d’une voix. C’est un peu dommage car il me semble que c’est le seul personnage qui ne chante pas réellement.  🙁

On va commencer par le premier rôle : Hugh Jackman. C’est ici la première fois que je le vois en dehors d’un film d’action (oui, je n’ai pas vu Australia) au point d’être assez perturbé de ne plus voir ses griffes. Son personnage de Logan lui collait (un peu trop) à la peau et là, nous avons l’occasion de le voir dans de l’inconnu avec du chant et de la danse. Et franchement, niveau chant, il est plutôt bon !

Au niveau des rôles secondaires, 2 bonnes surprises et un coup de gueule.

Commencons avec Zendaya et Keala Settle, deux “creatures” du Cirque Barnum qui portent leur personnage à merveille. Ce sont pour moi les deux grosses surprises de ce film.
Je connaissais déjà un peu la première suite à ses apparitions dans les séries Disney Channel mais là j’ai trouvé son jeu vraiment bon tout comme sa voix. Elle interprète Anne, acrobate métissé aux sentiments assez complexes.
Keala Settle, c’est une personne que je découvre totalement. Son rôle de Lettie, femme à barbe, trouve une super évolution au cours du film passant de femme qui se cache à femme forte. C’est un personnage vraiment intéressant et je regrette presque qu’on ne la voit pas plus… Quant à sa voix…  😮

Mon coup de gueule sera tourné vers Zac Efron. En dehors de sa belle gueule (Hein Moaman…), je trouve que quelque chose ne va pas avec lui. Certains personnes le surnomment “Ken” (cc YZ si tu passes par là) et je trouve que ce n’est pas un tort car il semble n’avoir qu’une seule expression faciale pour tous les sentiments humains. Tristesse, étonnement ou joie, je n’arrive pas à voir une différence. C’est vraiment dommage car il trouve toujours de super rôles mais il est beaucoup trop statique !  😐

Chansons et chorégraphies

Qui dit comédie musicale dit… chansons ! Je me sens obligé de le préciser car, lors de la séance, une femme s’est étonnée qu’ils chantaient tous le temps…  🙄

Depuis quelques semaines, j’écoutais de temps en temps la soundtrack officielle du film et je la trouvais sympa. Toutes les chansons ne sont pas bonnes (désolé encore une fois Michelle Williams avec la chanson Tightrope qui, je pense, ne marquera pas les esprits malgré un mise en scène sympathique) mais certaines, WAW !
J’en ai repéré 3 qui, personnellement, m’ont vraiment beaucoup plu.

Ce qui est fou avec ce film c’est que ces chansons prennent une tout autre dimension dans le contexte du film, sa mise en scène et surtout ses chorégraphie au point de rester bouche bée et sans souffle durant toute la performance. Chaque geste a été étudié pour tomber sur les temps, chaque phrase est posée au bon moment : le travail chorégraphique est vraiment parfait !
En plus d’en prendre plein les oreilles, les yeux ont aussi leur compte ! 😮

❗️❗️❗️

Je vais annoncer ci-dessous ma liste de chansons coups de coeur et leur contexte.
Si vous souhaitez garder la surprise durant le film, je vous invite a directement passer à la partie suivante.

Je vais commencer par la chanson que vous avez déjà, et j’en suis sûr, tous entendu : This is me.
Cette chanson a été reprise de nombreuse fois sur Youtube et semble être devenu l’hymne officiel du film grâce à son message de tolérance face à la différence. Bon dit comme ça, je vous l’accorde, ça ne donne pas vraiment envie mais écoutez là et osez me dire que vous n’avez pas succombé à la voix de Keala Settle.

Il est temps de parler du vrai et grand moment émotion du film par le duo “Made by Disney” : Zac Efron et Zendaya. Le titre s’appelle Rewrite the Stars .
Pour le contexte, les deux amants se cherchent mais, comme expliqué plus haut, leur relation connaît quelques difficultés à cause de leurs origines. Les deux personnes se retrouvent dans la salle de spectacle et, au fur et mesure de l’avancement de la chanson, un spectacle de haute voltige se mettra en place. Un mélange de passion et de sensualité détonnant !

Je finirai enfin avec The Other Side.
Il s’agit d’une chanson interprétée par Hugh Jackman et Zac Efron. Lors de la première écoute, j’avais l’impression d’écouter une chanson très inspirée d’Imagine Dragons avec une rythme vraiment dynamique et qui aurait même pu être diffusée sur nos radios.
En ce qui concerne la scène, celle-ci se déroule dans un bar avec nos 2 protagonistes et un barman. Toutes les actions (remplissage de verre, choc du verre sur le comptoir, …) se produisent et sont calquées sur la bande son. Vraiment une de mes scène adorée ! Bravo !

Un show diablement efficace

Je ne pensais pas que ce film me plairait  autant et c’est vraiment une très bonne découverte. Ayant un peu lu, avant de me rendre à la séance, l’histoire de Phineas Barnum, je m’attendais à voir un avez quelques passages sombres et/ou bizarres avec des créatures digne du film Elephant Man mais je me suis bien trompé. Quant à la comparaison avec Moulin Rouge, elle est totalement impossible.

Les chansons, le casting, les chorégraphies, l’univers coloré et spectaculaire de l’ensemble m’a totalement envoûté. Même s’il y a clairement une différence de rythme entre les scènes normales et musicales, on en prend, au final, plein les yeux. C’est une explosion de couleurs, de sons et de mouvements à chaque instant et même, parfois il y a tellement d’élément à voir qu’à mon avis, il faudrait compter plusieurs visionnages pour déceler/observer/analyser le moindre détail. En tout cas je n’ai pas vu passer les 1h45 du film et mes premiers mots, une fois la salle rallumée, ont simplement été “Waouw !”.

Bon, vous l’aurez compris, je vous conseille vraiment ce film et si possible, sur grand écran. Je pense vraiment que vous aussi vous ne le regrettez pas. 😉

Alors, tenté ou alors vous l’avez déjà vu ? N’hésitez pas à partager vos impressions dans les commentaires.

 

3 commentaires

  1. Riplex

    Je suis d’acvord avec toi c’est un très bon film. Vu hier soir et j’ai adorer.

    Répondre
  2. Cindy

    Je me suis enfin décidée à le regarder le week-end dernier et je n’ai rien à redire, il est génial. Je n’aime pas particulièrement Zac Efron d’habitude, mais là, chapeau !

    Répondre
    • Il est vrai que pour une fois il ne joue pas le rôle du beau-gosse sans cervelle et a un rôle plutôt intéressante même si trop secondaire. Mais je reste formel, même après plusieurs dizaine de visionnage (à cause de ma femme hein !), je trouve ses expressions faciales totalement inexistantes… 😑

Laissez un commentaire