3

Jeux vidéo

En cette période de canicule, on rêve tous de fraîcheur. Dans Frostpunk, c’est tout l’inverse ! Développé par 11 Bit Studios, ce jeu, à mi-chemin entre survie et gestion, risque de ne pas vous laisser… de glace !

Frostpunk | Official Launch Trailer

L’histoire

Les événements se déroulent donc fin du XIXème siècle dans une monde totalement uchronique voire dans un univers carrément steampunk. Les machines à vapeur sont sur de bons rails, mais voilà… une ère glacière s’abat sur le monde, ne laissant à la population que de minces chances de survie. En tant que capitaine à la tête d’une centaine d’hommes (et femmes bien sûr) vous découvrez une cheminée à charbon au fond d’un cratère. S’agit-il là d’une chance pour survivre ? Qui sait… cependant, c’est là votre unique espoir…

Les bases du jeu

C’est donc autour de ce mystérieux générateur que va devoir se construire mais aussi se développer votre nouvelle ville. Il sera votre première source de chaleur mais aussi le cœur de votre projet. Avec lui tout commence, mais sans lui… hum…

La température ne sera, malheureusement, pas la seule contrainte à surveiller car il sera important pour vous de gérer les stocks (alimentaires et de ressources), la santé de vos citoyens mais surtout leurs sentiments (contentement et espoir). C’est ce dernier indicateur qui risque de tout changer et qui peut vous mener rapidement au Game Over : si le mécontentement atteint des sommets vos habitants vous ferons quitter la ville… seul… ?

Dans un premier temps, l’urgence sera donc de ramasser assez de ressources, déjà présentes sur place, afin de rallumer la cheminée et construire les premiers bâtiments (maisons et laboratoire). Ensuite viendra le moment de se lancer dans une récolte plus intensive des ressources (car celles en place sont en quantités vraiment très limitées) mais aussi partir à l’exploration des camps/villes alentours. Pour tout cela, il faudra passer par votre laboratoire et par des recherches. Celles-ci devront être choisies intelligemment (en fonction de la priorité) au travers de l’arbre technologique proposé car vous partez vraiment de zéro et surtout, tout est à faire !

L’exploration vous permettra de trouver de nouveaux résidents, des automates (robots géants capables de remplacer vos travailleurs dans certaines usines) ainsi que des noyaux de vapeur vous permettant de construire certains bâtiments principaux (et importants). Autant dire que cette partie ne pourra pas être laissée de côté même si certaines découvertes risquent d’influer négativement sur le moral de vos citoyens…

Jusque là, tout semble assez facile mais non ! En plus des missions de construction, de recherche et d’exploration, vous allez aussi devoir mettre en place un système politique et surtout guider, légalement, vos résidents. Et là, c’est une tout autre affaire…

Dura lex, sed lex

Même si toutes les lois présentées semblent nécessaire au bon fonctionnement de votre colonie, il s’agit là, pour moi, de la partie la plus complexe du jeu. Surtout qu’il faut savoir une chose : une loi votée ne peut pas être abrogée. Les lois influent donc assez drastiquement sur l’espoir et le contentement de votre population mais surtout elles auront des répercussions assez importantes sur la suite de votre aventure :

  • Vous êtes en manque de travailleurs ?
    Faites travailler les enfants ! Par contre, n’espérez plus les transformer en ingénieurs ou médecins. De plus, il y a de forte chance que ceux-ci périssent lors d’accidents de travail. Aouch !
  • Vous avez pas mal de blessés qui doivent être amputés ?
    Votez la loi sur l’amputation mais sachez que vos citoyens resteront cloués au lit, ne travailleront donc plus mais continueront de vous coûter de la nourriture.

En cours de partie et au moment ou le moral de votre colonie sera au plus bas, votre vie politique pendra une nouvelle dimension avec un nouvel arbre de loi que vous devrez choisir entre “Ordre” et “Foi”. Le but de ce nouveau livre de lois consiste à unifier les gens autours du même mode de vie. Si le premier consiste à mettre en place un état disciplinaire pouvant tourner au totalitarisme, le second choix se basera plutôt sur la spiritualité au point où vous pourriez devenir un dieu pour votre ville. Un nouveau tournant qui, lui aussi changera considérablement votre société.

Conclusion

Frostpunk est vraiment une belle surprise. Je vous ai résumé, ci-dessus, les bases et mécaniques du jeu mais sachez qu’il y a encore beaucoup à découvrir. J’ai donc volontairement zappé certains points pour ne pas plus vous spoiler le jeu.

C’est beau, original et l’univers est vraiment bien abouti. Ce jeu de gestion, vraiment punitif, est bien pensée et il est vrai que 2 parties se ressemblent que très rarement. Vos choix ont une réelle influence sur le jeu et chaque décision pourra voir un effet boule de neige (comme s’ils en manquaient) sur la suite de vos aventures.

Les gros points noirs du jeu resteront sa durée de vie et le fait que le jeu soit trop scénarisé.
Après environ 7-8h de jeu, j’ai réussi à finir une partie (ma seconde partie) car oui, il y a une fin. Il est tout à fait possible de recommencer une partie pour tenter de jouer avec les diverses possibilités qui nous sont offertes.  Malheureusement, dans la majorité des cas, nous continuerons encore et toujours à parcourir les mêmes branches car celles-ci fonctionnaient parfaitement dans les parties précédentes.
Côté scénarisation, il faut savoir que d’une partie à l’autre, les mêmes événements se produisent à peu près aux mêmes moments. Une fois que vous aurez compris ça, vous ne jouerez plus du tout de la même manière et surtout vous aurez tendance à attendre qu’un événement précis se déclenche avant d’effectuer une action (vote d’une loi, construction, …) pour le contrecarrer… Dommage !

En tout cas je suis assez content de cette découverte, mais il faut avouer que le prix m’a, dans un premier temps, totalement freiné. Trouvable à 29,99€ j’ai été assez content de me le procurer à moitié prix. Si je n’avais pas découvert cette promotion, pas sûr que j’aurais sauté le pas… quoi que… ?

 

Et vous ? Tenté par l’expérience ou alors avez-vous déjà succombé ?
N’hésitez pas à partager vos avis dans les commentaires !

3 commentaires

  1. Riplex

    Ce jeu est une tuerie mais beaucoup trop court (15h)

    Répondre
  2. Nina

    Malheureusement, je partage l’avis de beaucoup de personnes, c’est trop court. Toutefois, hormis ce petit point, il faut dire que c’est vraiment sympa comme jeu vidéo, je me suis plutôt bien amusée avec !

    Répondre
    • Ca serait pas mal qui prépare un scénario (comme ils ont déjà fait) avec des événements plus aléatoires et sans doute plus de contenu/batiments/lois. Qui sait, peut-etre dans un DLC/Extension ? ?

Laisser un commentaire

Laissez un commentaire